De ma lettre de René Lévesque…

En 1982, j’ai écrit une lettre à René Lévesque. Je ne me souviens plus des mots exacts que j’ai employés, mais je me souviens que c’étaient des mots d’encouragement.  En effet, ma mère m’avait dit qu’il était un peu triste (rappelons qu’on était un an après la Nuit des longs couteaux). Il semble que du haut de mes 6 ans, et du haut de toute mon incompréhension de la politique, j’aie cru que ma petite plume pourrait lui faire du bien.

Il m’a répondu! Sur du papier officiel du cabinet du Premier ministre du Québec! Évidemment, à l’époque, je ne mesurais pas toute l’ampleur de la chose. Dans ma petite tête de petite fille, il était bien normal que quelqu’un à qui j’avais écrit une lettre me réponde… C’est aujourd’hui, avec mes yeux de 35 ans, que je réalise vraiment la beauté de son geste.

(source: archives personnelles)

C’est entre autres grâce à cette lettre, redécouverte récemment, que j’ai perdu mon attitude cynique

Ce contenu a été publié dans Société québécoise, Varia. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

24 réponses à De ma lettre de René Lévesque…

  1. Marc. Etienne Deslauriers dit :

    Ouf… Ça, c’est un vrai trésor !

    Mon admiration pour l’homme en est encore grandie, d’autant plus qu’il utilise le point d’exclamation dans la salutation : il faut toujours se méfier de ceux qui écrivent des « Bonjour, virgule »…

  2. Aurélie Lanctôt dit :

    Je ne connaissais pas votre blogue avant ça, mais je peux vous dire que j’ai versé une larme. J’ai l’âme très sensible sur ces choses-là. Belle leçon de non-cynisme.

    Aurevoir!

  3. J’ai découvert ce blogue grâce à la mention qu’on en a fait à la radio ce matin. Tout un trésor que cette lettre !

    Et toute une découverte pour moi aujourd’hui que ce blogue : j’y reviendrai sûrement :-)

  4. Anne-Marie Beaudoin-Bégin dit :

    On a parlé de moi à la radio?

    Et merci du compliment, il me va droit au coeur!

  5. Sophie Doucet dit :

    Bonjour Anne-Marie,
    Quel trésor, en effet que cette lettre de René Lévesque!
    Un politicien qui prend le temps de répondre, avec tant de sincérité, à une petite fille de six ans, je trouve cela extraordinaire!
    J’ai bien aimé aussi ton billet sur la courtoisie, dont on déplorait déjà la disparition au XIIIe siècle! J’ai très envie de citer ce petit poème à mes étudiants (j’enseigne l’histoire du Moyen Âge au collégial).
    Bravo pour ton blogue et au plaisir de te recroiser!
    Sophie Doucet (de Victo!)

  6. Richard Pilon dit :

    Bonjour Anne-Marie!

    J’ai pris connaissance de votre magnifique histoire qui a passé en boucle sur Twitter dans les derniers jours. Je relis souvent la réponse que vous a faite le Premier Ministre René Lévesque. L’essentiel se résume en peu de mots: amour, confiance et espoir.

    Merci de l’avoir partagé!

    Richard Pilon

  7. Anne-Marie Beaudoin-Bégin dit :

    Ça me fait plaisir (et, je l’avoue, me surprend un peu!) de voir à quel point cette lettre circule sur les réseaux sociaux. J’ai toujours été très fière de ce trésor personnel, mais maintenant, j’en suis encore plus fière, car les « gens de mon pays » peuvent aussi en profiter…

  8. Ping : souveraineté - Quand René Lévesque écrivait aux futurs indépendantistes | Le blogue de Jean-François Lisée

  9. Bruno dit :

    Une belle histoire dans le sens large du mot .
    Bonne journée

  10. Sophie Dumont dit :

    « …quelque chose comme un grand homme! » En 1982, j’avais 20 ans et des rêves aussi grands que cet homme qui répondait à une enfant. Ne cessons jamais de rêver!

  11. Nicolas Paillard dit :

    J’ai découvert votre site via M. Lisée qui parle de votre lettre sur son blogue.

    Belle découverte double, un blogue intelligent et une lettre touchante.

  12. Gaétan Bélisle dit :

    Merci de l’avoir partagée

  13. Danielle Jasmin dit :

    Quelle émotion à la lecture de cette lettre! Merci beaucoup de l’avoir mise sur votre blogue.

    On voit dans des « petites » choses comme cette touchante réponse à une enfant ce qu’est un grand homme. Quelques années plus tard, Robert Bourassa était au pouvoir. Les 26 élèves de ma classe (enfants de 8 et 9 ans) lui ont écrit une lettre collective lui demandant d’intervenir parce qu’ils avaient été mis au courant des mauvais traitements infligés aux personnes âgées dans certaines résidences. Ils n’ont jamais reçu de réponse, pas même un accusé de réception du bureau du PM. Ce qui avaient fait dire à plusieurs enfants que le Premier ministre était vraiment malpoli. Le contraire d’un grand homme.

    Longue vie à votre blogue que je viens de découvrir grâce à J.-F. Lisée.

  14. francineiboily dit :

    Qule beau message!
    Quelle belle découverte pour cete percspnne

  15. Lise Pagé dit :

    oh la la que ça m’a touchée droit au coeur

    je l’aimais beaucoup René
    ma fille l’avait peint très belle peinture que je garde précieusement et derrière j’ai la signature de René

  16. Sylvaine Duguay dit :

    J’ai imprimé votre lettre de René Lévesque pour la montrer à mes collègues de bureau (avec le texte qui la précédait, bien sûr). Ensuite, elle ira rejoindre une photo de René Lévesque que j’avais prise de mon écran de télévision le soir du 20 mai 1980.

    Je ne connaissais pas votre blogue. Il fait maintenant partie de mes favoris.

  17. André Morin dit :

    Quelle lettre que celle de M. Lévesque. Je ne doute même pas qu’elle soit de lui. Plus le temps avance, plus son envergure s’amplifie, plus il faut regretter d’avoir collectivement opté pour le  »confort et l’indifférence ».

    Un extrait d’un disque (paru en 1973) confirme un homme hors du commun:

    http://www.youtube.com/watch?v=5XAq2dja7Bc

    Quand nous serons vraiment chez nous, nous aurons une pensée pour vous M. Lévesque!

  18. Isabelle Roy dit :

    Bravo pour cette lettre. René Lévesque demeure le plus grand des premiers ministres de notre histoire, n’en déplaise aux apportunistes et aux colonisés qui se plaisent à affirmer autre chose. Cette lettre devrait faire le tour du Québec via les réseaux sociaux.

  19. Ping : Nous marchons à contre-courant « Le Carnet rouge

  20. Sylvie Boudreault dit :

    Vraiment touchant ce mot Anne-Marie!
    J’aimais et admirais vraiment beaucoup René Lévesque en temps que PM.
    C’était une personne qui se donnait énormément. C’est un trésor que tu as là. Pour avoir travailler sous son Gouvernement comme stagiaire au Conseil exécutif, je puis dire que ce geste de répondre à ta lettre ne me surprend pas; au contraire, c’est un trait qui ressemble bien
    à René Lévesque qui aimait répondre de sa propre plume autant qu’il le pouvait.

  21. Marie-Andrée Chouinard dit :

    Bonjour,

    Touchante histoire que celle-là. La journaliste en moi aimerait vous parler. Vous pouvez me joindre s’il vous plaît?

    Merci,

    Marie-Andrée Chouinard
    Le Devoir

  22. Pierre Normand dit :

    Émouvant! René Lévesque fut un homme providentiel, une véritable chance de renverser le cours de l’histoire. Longue vie à sa mémoire.

  23. Julie St-Cyr dit :

    Cette lettre va droit au coeur. Quel résumé de sa grandeur humaine!

    René Lévesque a certainement été un homme d’une classe à part.

    Déjà plus de 25 ans qu’il nous a quitté…

    Du haut des cieux, éclairez les vôtres M. Lévesque.

  24. Ping : Quand René Lévesque écrivait à une future indépendantiste | Le blogue de Jean-François Lisée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>